• Marita Ostos

Alimentation Ultra-transformée et microbiote intestinal

Le carboxyméthylcellulose (CMC) est un émulsifiant de synthèse utilisé comme épaississant, gélifiant, stabilisant ou agent d'enrobage. Il est ajouté à de nombreux aliments comme les glaces, margarines, crèmes dessert, pains industriels, la crème pasteurisée…

On sait depuis un moment par des études chez l’animal que le CMC et le Polysorbate interagissent avec le microbiote et la paroi intestinale et déclenchent de l’inflammation. Ces deux aditifs avaient montré aussi une altération des comportements sociaux (anxiété) chez la souris.

Récemment cela a été démontré chez l’humain, une étude randomisée contrôlée française a montré que la consommation de CMC pendant 11 jours provoquait des effets très négatifs sur l’intestin : une réduction de la diversité du microbiote, une diminution de certaines espèces bactériennes bénéfiques comme Faecalibacterium prausnitzi et aussi de la production d’acides gras à chaîne courte (qui ont un rôle anti-inflammatoire). Les auteurs concluent que « la consommation à long terme de cet additif pourrait impacter négativement le microbiote intestinal et par conséquent favoriser les maladies inflammatoires chroniques ainsi que des dérégulations métaboliques chez l’humain ».

Le CMC on peut aussi le trouver sur les noms de Gomme cellulosique, épaississant E466 ou carmellose. Vous trouverez la liste de tous les produits qui en contiennent sur le site d’OpenFoodFacts. On peut observer que certains de ces produits ont même un Nutriscore de A, par contre tous ont un score Nova de 4 (il s’agit de produits ultra-transformés)

Conclusion, pour avoir une bonne santé intestinale et un microbiote équilibré, il est essentiel de manger des aliments réels et éviter les produits Ultra-transformés (Nova 4).


https://doi.org/10.1053/j.gastro.2021.11.006

https://fr.openfoodfacts.org/additif/e466-carboxymethylcellulose




7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout