©2018 by MyBiota.

 
 
 
  • Marita Ostos

Rythmes circadiens, jeûne et perte de poids

Pour perdre du poids on dit toujours qu’il faut manger moins afin de diminuer les calories ingérées. Cependant, on sait aujourd’hui que le moment de la journée où ces calories sont ingérées ont un impact sur la prise de poids, car le métabolisme change en fonction de l’heure de la prise du repas.

Il avait déjà été montré que la glycémie (le taux de glucose dans le sang) augmente plus après le repas qui est pris au diner que quand le même repas est pris le matin ou à l’heure du déjeuner (Cauter et al.: Am J Physiol 262:E467–E475, 1992)



Une récente étude vient de montrer que pour la même quantité de calories, l’heure de la prise d’un aliment modifie le métabolisme des heures suivantes. C’est à dire, on va brûler plus de graisses en fonction de l’heure à laquelle on mange. Les participants à cette étude ont mangé 700kcal au moment du petit déjeuner ou vers 22h, et le métabolisme a changé.


Il faut noter que dans cette étude, pour le premier groupe le petit-déjeuner était pris à 8h et le dîner à 17h45 et pour le deuxième groupe le premier repas est celui de 12h30, et le dernier repas à 22h, donc dans les deux cas ils faisaient un jeûne de 14 heures. Cela répond aussi à une question souvent posé pour les personnes qui souhaitent faire un jeûne intermittent : ce n’est pas équivalent de sauter le petit-déjeuner ou le dîner, quand on concentre la prise des aliments dans une fenêtre de 8 ou 10 heures (jeûne 14 :10 ou 16 :8

D’une manière évolutive notre corps est fait pour manger pendant la journée, et de s’arrêter de manger à la tombée de la nuit. C’est seulement très récemment qu’on a commencé à changer nos rythmes des repas. Or dans la société actuelle c’est le dîner qui est devenu le repas le plus important de la journée et on dîne souvent très tard. En suivant les principes de la chrono-nutrition, il serait préférable que le dîner soit plus léger et consommé plus tôt afin de prévenir l’accumulation de graisse qui est responsable des maladies métaboliques. La phrase « petit-déjeuner comme un roi, déjeuner comme un prince et dîner comme un mendiant » a plus de sens que jamais ».


Kelly KP, McGuinness OP, Buchowski M, Hughey JJ, Chen H, Powers J, et al. (2020) Eating breakfast and avoiding late-evening snacking sustains lipid oxidation. PLoS Biol 18(2): e3000622. https://doi.org/10.1371/journal.pbio.3000622


25 vues